News

Boxe féminine olympique

La boxe féminine sera olympique



14.08.2009 – Les sauteuses à ski ont été tenues à l'écart des Jeux Olympiques, les boxeuses ont espéré et peuvent pousser un soupir de soulagement. Et avec elles, Andreas Anderegg, en qualité de Président de la Fédération suisse.

La Commission internationale du Comité Olympique a accepté la nouvelle demande d’inclure dans le programme olympique la boxe féminine; Andreas Anderegg (thurgovien de 52 ans), s'en félicite et déclare : “La boxe est l’un des sports déjà existants à l’origine des jeux olympiques. Les femmes ont donc enfin le droit d’y participer“.

La décision positive prise hier à Berlin est phénoménale. Il était toutefois clair pour le président de la fédération suisse que beaucoup d'autres intéressés se seraient aussi volontiers présentés en 2012 à Londres. «Que la Boxe féminine émerge au-dessus des autres est une aubaine.»

Le fait que le Comité olympique ait son siège à Lausanne n’a pas, selon Anderegg, simplifié les démarches. « J’ai été en visite dans le canton de Vaud, mais il n’y a pas eu de sentimentalisme, la décision a été dure à prendre ». Que les boxeuses aient obtenu la consécration olympique apportera également un grand renouveau.

Nouvelles de Suisse

En Suisse, la boxe féminine s’est, au cours des dernières années, bien développée.

A ce jour, nous comptons jusqu'à 50 femmes actives. L’ancien quadruple champion amateur (dès 1980) Anderegg, note, non sans fierté : « Même chez les amateurs, cela se passe très bien. Avec 390 licenciés, nous avons atteint le plus haut niveau depuis ces dix dernières années ». Cette magnifique évolution laisse espérer que le CIO se montrera reconnaissant avec les boxeuses qui iront à Londres.

Mais pourquoi la boxe est soudainement sur toutes les bouches? « Heureusement, notre sport retient l’attention de nombreuses chaînes de télévision et est vraiment beaucoup plus présent. Cela inspire de nombreuses personnes qui envisagent de s’intéresser de plus près à la boxe, voire même de l’utiliser en tant que programme de remise en forme ».

Ces derniers jours, la Fédération allemande a laissé entendre qu’elle se trouve dans la plus grande crise financière de son histoire. Sur son site, elle lance un appel : « Même le plus petit don est le bienvenu ».

Et chez nous, quelle est notre situation financière ? Andreas Anderegg peut exulter : «Déjà lors de mon entrée en fonction, il y a trois ans, notre fortune s’élevait à Fr. 130 000. Entretemps, nous l’avons augmentée à Fr 240 000. Pour nous, ça va heureusement très bien ».

Andreas Anderegg, père de trois enfants, a disputé, dans sa carrière de boxeur, 104 combats amateurs et 12 combats professionnels. Il a donné sa démission le 27 décembre 1986. 20 ans après, en avril 2006, il revient à la boxe en prenant la place de Président de la Fédération suisse.


Prochaine Box-Night

Aussi dans sa région et dans son club, le BC Frauenfeld, la demande est grandissante.

Sous son impulsion et celle de ses collègues du club, après une interruption de plusieurs années, des Box-Nights de Frauenfeld eurent lieu en 2007 et 2008.La 5 ème est programmée pour le 26 septembre.

Naturellement, il y aura aussi deux combats féminins. L'habitant de Bethelhausen est très ému quand il déclare : « Nous progressons. Au Casino, cette fois-ci, nous voulons présenter un sport de très haut niveau dans un cadre très spécial ». RUEDI STETTLER - © Thurgauer Zeitung


Espoir comblé et déception

L’Association internationale de boxe amateur (AIBA) avait soumis une deuxième demande au CIO pour inclure les boxeuses au programme olympique 2012.

L'AIBA avait pris cette décision à Pékin en 2008.

La première demande d’inscription des femmes avait été rejetée en octobre 2005 par le comité exécutif. Hier, à Berlin, il a cédé.

Au Canada, une cour de justice a rejeté la tentative d'un groupe de 15 sauteuses à ski d'Europe, des USA et du Canada d'imposer le saut à ski féminin lors des jeux olympiques de 2010. Les plaignantes ont invoqué l'égalité des droits ancrée juridiquement au Canada.

Cette année, une compétition féminine de saut à ski s’est disputée à Liberec (Tchéquie) pour la première fois lors d'un championnat du monde. Egalement dans deux ans, à Oslo, une compétition féminine sera au programme. (si)


(Traduction: Franca Roncoroni)

 

 

 

 


 

 

 




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation