News

Fouad Ben Saoud : « Je ne refuse personne »

De Bertrand Duboux

21.05.2012 - Il faut avoir la passion chevillée au corps et une foi inébranlable pour continuer à faire vivre actuellement la boxe en Suisse. Adversaires introuvables, blessures tardives, changements inattendus, forfaits de dernière minute : rien n’est épargné aux courageux organisateurs. Parmi eux, Fouad Ben Faoud (61 ans), entraîneur, manager, éducateur et même président du Club lausannois de boxe et de culture physique (CLB) qui organise un grand meeting international samedi 26 mai à la salle omnisports du Vieux Moulin, à Lausanne.

              - Je me bats comme un fou pour dénicher des adversaires à mes boxeurs, déplore-t-il. En Suisse allemande, partout, et aussi pour réunir le budget, Mais c’est très, très difficile. Les sponsors sont introuvables et je dois investir personnellement. Ca me coûte beaucoup d’argent. Mais, bon, tant pis, c’est une histoire d’amour avec la boxe !

    D’origine tunisienne et marié depuis vingt-sept ans avec une Suissesse, Fouad Ben Faoud a disputé lui-même plus de cent combats amateurs, beaucoup à l’armée, et quelque trente-cinq combats professionnels. Depuis qu’il a repris le CLB il y a plusieurs années et l’a remis sur les rails, il n’a jamais connu la facilité. A la salle d’entraînement de la route des Plaines du Loup, dans le quartier de la Pontaise, il accueille tous ceux qui sont en rupture ou viennent se placer sous son aile protectrice. Et cela avec des moyens dérisoires.

              - Je ne refuse personne. Je vis avec mes boxeurs. Le CLB est un club à but non lucratif. Ca fait trente ans que je suis bénévole, ça compte !

   Au programme de cette soirée, Fouad a prévu une dizaine de combats d’amateurs, avec notamment le talentueux et spectaculaire mi-lourd vaudois Steve Baudin (25 ans), ainsi que deux combats professionnels avec la Bernoise Aniya Seki (33 ans) et surtout son espoir lausannois Jamal Dlala (25 ans, super-welter). Néo-professionnel, ce dernier compte deux succès et une défaite de peu aux points. Il sera opposé au Slovaque Julius Rafaël (28 ans) qui a pour lui une longue expérience avec 53 combats à son actif. Quant à Aniya Seki (17 succès, 2 nuls, 2 défaites), battue aux points en décembre dernier à Berne pour la ceinture mondiale WIBF des super-coq, elle rencontrera la Bulgare Polina Penchova (3 succès, 1 nul, 7 défaites).

              - C’est incroyable le mal que j’ai eu à trouver des adversaires en Suisse, constate Fouad. Personne pour affronter Steve Baudin, ni personne pour opposer à Anaïs Kistler ou aux autres. J’ai dû me tourner vers la France et ça me coûte cher ! Mais bon, je m’accroche car après moi je crains que le club, qui a été créé en 1923, ne disparaisse !

 

Salle omnisports du Vieux Moulin, 6 route des Plaines du Loup, 1018/Lausanne-Pontaise.

Début 19 heures samedi 26 mai. Prix : 40.- par personne (étudiants et – 18 ans : 20.--)

 

 

  




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation