News

Retour de Benamer

Le retour de Benamer

20.04.09 - Après avoir été soigneur et cutman réputé, entraîneur, manager, coach et après avoir collaboré avec Radio Perrine, le voici organisateur : à 64 ans, Jimmy Dousse élargit son champ d’activités et assouvit deux de ses passions communes en mettant sur pied, le mercredi 29 avril prochain au Théâtre du Léman, à Genève, une réunion dédiée à la boxe et à la musique. Au programme, deux combats professionnels avec le Genevois Nasreddine Benamer et le Valaisan Benjamin Pitteloud, quatre combats d’amateurs ainsi qu’un concert du réputé Jean Sangally, spécialiste de blues, qui fut guitariste de Nina Simone en 1992.

Une soirée inédite qui propose à la fois les émotions du ring et celles de la musique de jazz que Jimmy Dousse cultive depuis de nombreuses années. Une grande première pour ce passionné infatigable qui offre ainsi à Benamer, dont il est le manager, l’occasion de reprendre le cours de sa carrière après de nombreux déboires.

A près de 28 ans, Nasreddine Benamer (7 combats, 4 succès, 3 défaites) n’a plus combattu depuis le 17 mars 2007. Ce soir-là, à Levallois-Perret (Paris), il avait réussi à envoyer deux fois au tapis le puncheur français Christophe Sebire avant de devoir abandonner subitement au 3 ème round en raison d’une fracture de la main droite ! Résultat : près de douze mois d’indisponibilité alors qu’auparavant il avait déjà été longuement handicapé par trois opérations de la main gauche suite à une blessure survenue dans son activité de bijoutier dans une grande entreprise familiale genevoise (il s’est planté un tournevis dans la main).

Eloigné du ring depuis plus de deux ans suite à cette série de blessures, et sans salle attitrée, cet ancien champion de Suisse (2002) s’est préparé à gauche et à droite, à l’étranger le plus souvent, en croisant les gants avec de bons Français, notamment à Bonneville (Haute Savoie), en profitant du carnet d’adresses et des innombrables relations de son mentor. De retour en condition et très motivé, il a la volonté de repartir de plus belle et de réussir à enfin exprimer pleinement les qualités qu’on a décelées en lui, en particulier une très belle frappe en contre.

Poids welter doué mais minimaliste, avec un style spectaculaire et très plaisant, Benamer a souvent promis plus qu’il n’a pu tenir jusqu’à présent. A lui de prouver le contraire désormais face au Bulgare Kaloyan Kyuchukov (26 ans, 3 combats, 3 défaites) qui ne devrait pas lui poser trop de problèmes pour ce combat de rentrée devant ses supporters genevois.

L’autre combat professionnel opposera le poids coq du BC Martigny, BenjaminPitteloud (26 ans, fausse garde) à un néo-professionnel bulgare, Muharem Osmanov (1 combat, 1 défaite). En février dernier, celui-ci s’est incliné par k.o. technique au 4 ème round face à son compatriote Veselinov que Pitteloud a battu aux points il y a un mois, effaçant du même coup le revers subi en décembre dernier, à Lugano, devant l’Ukrainien Lukin.

Professionnel depuis novembre 2007 après avoir été deux fois champion de Suisse (2005-06), Pitteloud poursuit son apprentissage dans la discrétion. Manquant de puissance et d’explosivité, il doit s’appuyer sur ses qualités de styliste pour étoffer un palmarès qui comprend désormais 7 succès et 1 défaite.

Après Carouge (14 février), Martigny (6 mars), Montreux (14 mars) et Palézieux (11 avril), il s’agit du cinquième meeting professionnel organisé en trois mois dans l’arc lémanique. Un regain d’activité qui permet à la boxe romande de retrouver un nouveau souffle, en attendant de découvrir les successeurs des Scacchia, Martelli et compagnie.

 

Bertrand Duboux

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 




Weitere News


© 2018, Swiss Boxing Federation